Revue de livre : Le Manifeste Citoyen par Sébastien Laye pour un ouverture Citoyenne @sebastienlaye

| LVIC | Actualité  Vu 115707 fois
Article N°17474

Revue de livre : Le Manifeste Citoyen par Sébastien Laye pour un ouverture Citoyenne @sebastienlaye

Le Manifeste Citoyen, Edition Alternative Démocratique, 134p

« Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » disait Victor Hugo. Si l’idée républicaine fut le fer de lance de la pensée politique au 19e siècle, l’idée d’une démocratie citoyenne est en train d’émerger, dans de nombreux pays, comme la grande avancée démocratique de ce début de siècle. A cet égard, l’apparition de Ciudadanos ou Podemos en Espagne, de Cinq Etoiles en Italie, du Parti Pirate en Islande, ou même les phénomènes Sanders et Trump aux Etats Unis attestent bien de l’épuisement des partis traditionnels et de la place que les électeurs sont prêts à accorder à des partis citoyens, dont les membres seraient issus de la société civile, et sans rapport avec le sérail politique classique ou la technocratie régnante.












 

 
 Sébastien Laye propose dans le Manifeste Citoyen un guide de combat pour les années à venir pour tous ceux qui souhaitent développer un grand rassemblement citoyen capable d’accéder au pouvoir et de radicalement transformer la France. Au-delà des mots, son parcours en lui-même est porteur d’espoir pour cette galaxie citoyenne car son profil est atypique dans cet univers. Issu d’un milieu populaire marseillais, il a malgré tout étudié dans quelques-unes de nos grandes écoles républicaines (HEC et Sciences Po), avant de passer une bonne partie de sa vie adulte aux Etats Unis, travaillant pour des start-ups, des banques et un fonds d’investissement. Analyste financier et économiste, il est devenu assez jeune entrepreneur, conseillant des entreprises aux Etats Unis sur des acquisitions, avant de spécialiser sa société dans le domaine du crédit et de la dette privée. Il est aussi un bon connaisseur du débat public et notamment économique, à travers des travaux pour les think-tanks Generation Libre et Thomas More. Cependant, son lien avec les mouvements citoyens français en effervescence à l’approche de la présidentielle ne s’est pas fait par l’économie, mais par le social, l’associatif, et plusieurs rencontres avec des inspirateurs : Alexandre Jardin (Sébastien Laye fut l’un des premiers à rejoindre et défendre dans la presse Les Citoyens, le nouveau mouvement de l’écrivain), Jean Pierre Gorges, le députe-maire de Chartres, et de nombreux chefs d’entreprise ou responsables associatifs désireux de redresser leur pays.

 Le Manifeste n’est pas un essai: c’est un pamphlet engagé, une catilinaire contre le système vertical, jacobin, centralisateur, énarchique, qui caractérise la France depuis quarante ans. Mais pas uniquement, loin s’en faut : on y trouve de vraies pistes de réformes sur la démocratie citoyenne, l’économie, les institutions, l’éducation. Le spectre des sujets est large et montre que le mouvement citoyen a de vraies réponses à apporter aussi dans les domaines régaliens, en matière de sécurité, de justice, de relations internationales. Le pari insensé de cet ouvrage était de proposer en 134 pages une vision d’une politique citoyenne et de ses valeurs appliqués à tous les champs qu’on retrouve dans les programmes politiques: fiscalité, droit du travail, éducation, Europe, écologie. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le lecteur n’est pas déçu en la matière : la pensée politique est riche et donne envie de croire qu’un rassemblement citoyen, un mouvement de masse issue de la société civile, est possible et peut changer la donne en France. Non pas uniquement pour les cinq mois à venir d’élections, mais bien sur les cinq prochaines années.

Tony Canadas

Lien :http://www.amazon.fr/dp/154260964X

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant