Smart City Smartrezo: Il ne peut pas y avoir de Smart territoire sans Smart Citoyens

| LVIC | Actualité  Vu 233255 fois
Article N°20550

Smart City Smartrezo: Il ne peut pas y avoir de Smart territoire sans Smart Citoyens

Dans un article paru sur le Magazine Ville Intelligente Mag, Yannick Sourisseau Web journaliste et rédacteur en chef du magazine numérique met en avant une Tribune rédigée par l'Associtaion LVIC la ville intelligent citoyenne.

La révolution numérique en cours ne sera efficace que si elle est profondément humaine et sociale. Nous pourrions en dire tout autant du concept de ville ou territoire intelligente, lesquels ne pourront pas se développer sans l'implication des citoyens qui les peuplent.



Aujourd'hui, force est de constater que le véritable enjeu de la transformation urbaine réside bien dans l’acceptation et la prise de conscience par le citoyen. Si la Smart City, telle qu'on la perçois aujourd'hui, reste sous l'emprise de la technique, de l’innovation et de la rationalisation, elle aura peu de chance de séduire nos concitoyens si ces derniers ne sont pas impliqués. Le constat est donc sans appel, la ville intelligente doit se faire avec les citoyens, qu'ils résident, achètent ou travaillent sur son territoire

Le citoyen devra donc devenir un « consomm'acteur » responsable, prescripteur, y compris dans les changements urbains. Il devra être sensible à l’empreinte environnementale et au développement durable. Cette prise de conscience collective et écologique devra se situer au cœur de la « cité ». Ce territoire que les urbanistes définissent désormais par l’anglicisme « Smart City » et qu'ils traduisent par Ville Intelligente, doit justement faire appel à l'intelligence de tous les citoyens usagers de la ville qu'ils soient gestionnaires de la collectivité ou simples citoyens usagers. Tous devront avoir un objectif : « faire converger numérique et social afin de conduire à la reconstruction d'une ville qui correspond aux usages que chacun est en droit d'attendre pour vivre, travailler, se détendre,... 

Mais pour aller plus loin dans la réflexion qu'est-il raisonnable d'entendre par ville intelligente ? En préambule, la ville intelligente devra être capable d'anticiper les besoins de ses habitants (personnes physiques et morales) afin d'y répondre de la manière la plus pertinente possible. Et à mon sens, pour être vraiment qualifiée d'intelligente la ville devra tendre vers cinq objectifs : 
 
  1. La durabilité : prise en compte des enjeux environnementaux et énergétiques.
  2. L’efficacité : la gestion des ressources, des finances et de l’économie.
  3. La collaboration : le bon fonctionnement des réseaux entre tous les acteurs (collectivités, citoyens et entreprises), la participation des acteurs à la vie du territoire.
  4. L’attractivité : la bonne gestion des territoires et des infrastructures
  5. L’intégration des nouvelles technologies : l’information et la communication, la robotique, les systèmes de transports intelligents.

Cette ville « nouvelle » devra donc oublier, tant faire se peut, le mode de fonctionnement vertical (en silo), pour préférer le mode « réseau » qui peut ainsi toucher plus facilement tous les domaines : les infrastructures, les systèmes d’information, les télécommunications, les transports, l’énergie, les entreprises, les relations humaines, les habitations, la santé, l’éducation, les loisirs ou encore la sécurité.

Retrouvez l’intégralité de l’article Ici :
https://www.villeintelligente-mag.fr/Il-ne-peut-pas-y-avoir-de-Smart-territoire-sans-Smart-Citoyens_a526.html

 

Tony Canadas

Lien :https://www.villeintelligente-mag.fr/Il-ne-peut-pas-y-avoir-de-Smart-territoire-sans-Smart-Citoyens_a526.html

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant